LE DRUIDISME

Livre : Dans la lumière des druides

extrait 2

Prix : 26 €  achat sur 

Dans la lumière des druides

Les soleils dessinés au Moyen Âge présentent des rayons droits et fixes, contrastant étonnamment avec les représentations celtiques montrant le Soleil avec des rayons incurvés (de véritables roues solaires), expressions graphiques pour rendre compte de la rotation du phosphène consécutive à la fixation de l’astre roi. En effet, le tremblement et la rotation du phosphène suite à la fixation du Soleil sont un phénomène tout à fait réel dont le docteur Francis Lefebure établit la démonstration. Il organisait des réunions dans le but d’observer des phosphènes solaires en plein air, afin de produire ce qu’il appelait des « orages télépathiques ». Durant ces « orages », les participants observaient, entre autres, la rotation du phosphène solaire et son tremblement.

Les rites de la roue enflammée consistaient à pousser du haut d’une colline une roue en flammes et à la regarder rouler tout en faisant un vœu, ils se perpétuèrent chez les Germains jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Dans la lumière des druides

Mogh Ruith, chef druide mythique d’Irlande, dont le nom signifie « serviteur de la roue », suggère lui aussi des pratiques de fixations solaires et de développement des phosphènes et des gyrophènes1. Ces fixations s’accompagnent parfois de rotations, de danses circulaires, de circumambulations et de circonvolutions, conséquences de la pénétration des rythmes de l’énergie dans le corps. Le fait que Mogh Ruith incarne le plus puissant des druides d’Irlande s’explique de façon notable par la présence de la roue. La roue, qui n’est pas bien sûr à considérer comme une simple roue de fortune, ou roue zodiacale, déclenche et entretient les gyrophènes, prenant ainsi l’apparence de l’ancêtre du gyrascope. La représentation des signes zodiacaux sur certaines roues évoque plus le passage du Soleil dans le zodiaque, donc une décoration astrologique, qu’une utilisation à but astrologique.

Il existe un écho moyen-oriental de la roue chez les derviches tourneurs : le maître en sa danse incarne la rotation du Soleil, et les danseurs qui l’accompagnent les rondes des planètes de notre système solaire.


1. Équivalents des phosphènes au niveau du sens de l’équilibre. La pensée imaginaire rotatoire mélangée au gyrophène permet l’accès à d’incroyables expériences de dédoublement.

< extrait 1 extrait 3 >

Copyright © 2020-2021 Gilles Gablain.